Haïku du thé blanc
Légende sensuelle

Souvenir d'une soirée exceptionnelle, le vendredi 7 avril 2006.
Vous trouverez ci-dessous les haïkus et textes écrits en atelier.

Haïku du thé blanc
Le printemps t’attend dehors
Soudain tu t’envoles

Bourgeons printaniers
Emplis de sève et de force
Soudain l’éclosion

Magnolia fleuri
Fraîcheur d’un corps juvénile
Désir suspendu

Douceur d’une caresse
La brise fraîche se soulève
Nue sous la jupe verte

Regards indiscrets
Lèvres sirotant du thé
Un ange est passé

Légende sensuelle
Un univers virginal
Dessous les mystères

Vertus du thé blanc
Ravissement d’une jeune vierge
Le silence soudain

Le poète ce soir
Soulèvera le voile subtile
La magie du thé

Sensualité
Toujours la première fois
Jamais rassasié

Écrire le thé blanc
Boire la musique cristalline
Sans prendre les gants

Pur est le thé blanc
Onctueux et cristallin
Cueilli aux aurores

Petit poème blanc
Doucement égrène ma feuille
Comme le thé en bouche

Déflorer le thé
Puis de nouveaux horizons
Aux vertus magiques

Sur vos doigts badins
Comme les jeunes pousses du thé banc
Virginal message

L’émotion du thé
Vigoureusement surgit
Sous mes pommettes roses

Soulevé d’un voile
Comme les jeunes pousses du thé blanc
Virginal message

La musique du thé blanc
Notes fraîches, fleuries et boisées
Écriture céleste 

Le haïku du thé blanc, c’est comme le haricot, pâteux en bouche, délicat sous la langue. Rouge comme le cœur du poète, râpeux et saponeux.
Il glisse à mes oreilles, comme les notes d’un shamisen, sauvage et vierge, comme une terre inexplorée. Riche en humus. Puissant et suave, il détient les clefs d’un mystère. La musique de l’âme. Orchydia C.


L'invitation


Un atelier-découverte en compagnie de Véronique Gallais de Betjeman & Barton à Carouge, qui, en 6 ans, a conquis plus de 900 personnes à déguster les grands crus du thé. Pour la première fois, elle présente, une soirée entièrement dédiée au thé blanc, celui des empereurs et des poètes.

Abandonnez-vous à l'univers virginal d'une légende impériale : le thé blanc. Déflorez vos papilles de gorgées infusées de jeunes pousses. Roucoulez ce breuvage en bouche et savourez ses notes fraîches, fleuries, boisées, onctueuses et cristallines. Le thé blanc révèle délicatesse, subtilité et légèreté.

Des vertus que nous mettrons en mots accompagnés d'Orchydia. La pureté du thé blanc nous inspirera pour composer quelques haïkus, ces petits poèmes japonais de 17 syllabes. Il ne s'agira pas d'apprendre à écrire, mais de s'abandonner à l'écriture. "Quand silence et relief se font en soi ", l'écriture coule de Source.

Le thé blanc aura révélé quelques uns de ses mystères, l'encre aura coulé sous vos doigts badins et vous repartirez ravis d'avoir exploré de nouveaux horizons.

 

Orchydia ©  │ © Les textes ne peuvent être copiés sans autorisation  │  Coaching et formations à Genève